Expédition gratuite en France à partir de 100€ | Politique de retour de 30 jours | Les plus fiables qui soient depuis 1983

Escalade à Taghia, au Maroc

avril 09, 2019

Escalade à Taghia, au Maroc

Par Tom Newberry

Isolé dans les montagnes Atlas, le tout petit village de Taghia a probablement le meilleur site d’escalade qu’on ait jamais entendu parlé. L’aspect isolé et l’approche aventureuse s’ajoute à ça le style de vie marocaines donne à ce site de voies multiple un aspect d’expédition a un prix réduit, accessible à tous.

Il y a trois gorges principales : n’Tazart Akka, Akka et n’Taghia Akka n’Tafrawtqui offres des falaises de 200 à 800 mètres avec des sommets jusqu’à 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce qui rend cet endroit une destination une « world class venue » sont ces falaises gigantesques de calcaire, propres sans corniches et sans végétation, ce qui fait que chaque longueur est d’une qualité unique et soutenue du débit à la fin. La qualité du rocher et le style de l’escalade peuvent être comparés a ce que l’on peut trouver dans le Verdon ; seulement ici les voies peuvent être deux fois plus longues ! Ce qui signifie que les voies sont dans les quotations moyennes à élevées soit 6C et plus.

C’est donc un endroit très côté par les Américains, les Espagnoles et les Britanniques. 

COMMENT S’Y RENDRE

Prendre un vol pour Marrakesh. De là se rendre a Zaouia Ahanesal. Ceci est possible grâce à deux routes de bus publiques (changement à Azilal). Ce trajet prend entre 9-10 heures et coûte environ 15 euros. Si vous avez moins de temps et que cela ne vous derrange pas de payer plus, vous pouvez réserver par votre hébergement à Taghia un 4x4. Le trajet dure 5-6 heures et coûte 120 euros/taxi (jusqu’à 6 personnes). Attention aux taxi-cowboy pris à Marrakesh qui n’hésitent pas à abandonner les grimpeurs au milieu des Atlas quand ils se rendent compte que leur voiture n’est pas adaptée à la route. Pour se rendre entre Zaouia Ahanesal à Taghia, le trajet prend 2 heures de marche le long du vieux chemon Bèrbère fait de pierres et de vieux arbres accrochés à la falaise. Des anes peuvent être loués pour transporter l’équipement (un âne entre 2-3 personnes).

QUAND Y ALLER

D’après le livre d’or, la plupart des grimpeurs semblent s’y rendent d’avril à mai ou bien de septembre à octobre, le printemps étant la saison la plus favorable. Étant à 2000-2900 mètres d’altitude, les secteurs restent comparativement frais. Les orages semblent se manifester principalement en début et en fin d’été et son prévisibles en fin d’après-midi / le soir, mais même les falaises orientées nord, sèchent rapidement ; il est donc encore possible de grimper. Par contre prenez garde dans les gorges, les inondations peuvent se former en quelques minutes et les ruisseaux paisibles deviennent alors impassables. De plus, l’écoulement des eaux provenant du plateau peut provoquer des chutes de pierres.

Nous y étions la dernière semaine d’octobre (vraiment à la fin de la saison de grimpe) et le temps était stable mais il faisait vraiment froid. Pendant notre dernier jour, il est tombé 8 cm de neige ce qui a marqué la fin de la saison de grimpe pour l’année. 

QUEL ÉQUIPEMENT EMPORTER

Soit une paire de corde à double de 60m ou une corde à simple de 70m. Nous avions emporté une corde à double de 60m et une corde à simple pour l’escalade sportive de 70m qui nous a donné plus d’options. Munissez-vous de 16 dégaines et de quelques dégaines style « alpines » qui sont très utiles pour les points d’amarage un peu à l’écart.

Je conseille des chaussons d’escalades assez rigides mais confortables, un sac à dos de haulage style Stubby de Black Diamond ou, à mon goût, encore plus pratique un sac à dos Zenith de DMM de 18L . Une lampe frontale est essentielle, et sera certainement utilisée lors de l’approche des secteurs tôt le matin ou tard le soir au retour. Des maillons en plus pour les descentes en rappel. Je conseille aussi des réchauffe-mains, des tablettes de purifications d’eau, des médicaments pour les problèmes de ventre/d’estomac. Un bon kit de premier secoure, une bonne réserve de bar nutritionnel style « énergie » et un bon bouquin. Bien que non-essentiel, quelques cames (taille 5, .75, 1 et 2) seront utiles sur certaines voies.

OÙ d'héberger

Il y a 2 gîtes bien établis à Taghia. Ils sont très basiques mais ont de l’eau chaude et de l’électricité. Les petits déjeuner sont les mêmes tous les jours : pains, crêpes avec fromage et confiture. Les diner sont a tour de rôle Tâgine poulet, Tâgine mouton et pâtes toujours précédés par une soupe au cumin et suivi de fruits. Avant de quitter Marrakech (trouver le supermarché Carrefour), il est conseillé d’acheter des commissions (des snacks, des additions aux repas fournis par les gîtes), beaucoup de suppléments énergétiques (style bar de céréales), alcool, papier toilette et quelques médecine de base.

Said’s place:climbingtaghia.com

  • 12 euros/ nuit qui incluent le petit déjeuner et le diner.

Youssef’s place: gite-aoujdad-taghia.com

  • 14 Euro/ nuit qui incluent le petit déjeuner et le diner. 

GUIDE ET TOPOS

Il y a des classeurs contenant des sketches fait à la main et un rapport sur toutes les voix au gîte de Said. Les jours de repos sont généralement passé à explorer ces documents fascinants offre par les grimpeurs du passé. Il y a aussi un excellent topo “Taghia Montagnes Berbères” par Christian Ravier (2008) qui ne peut être acheté que directement auprès de l’auteur à cravier@club-internet.fr. Le livre est en français et bien qu’il ai 10 ans est très utile. 

GÉNÉRALITÉ SUR LE MAROC

Les visiteurs au Maroc souffrent souvent de maux d’estomac de différents degrés de sévérité provoqués par la nourriture ou l’eau. Prenez soins et suivez ce conseil « boil it, peel it or leave it. » - « Si tu ne peux ni le faire bouillir ni le peler, alors laisse le ». Stérilisez l’eau du robinet même celle de source marquée potable/buvable à moins que vous soyez sponsorisé par Imodium. Si vous penser rester assez longtemps au Maroc, pensez apporter des vitamines car la nourriture reste répétitive.

Attendez-vous à être harcelé dans les villes. Les locaux essayeront de vous vendre des choses dont vous n’avez aucune utilité à des prix exorbitants. Restez calmes, polis et décliné l’offre avec un sourire. Par contre n’hésitez pas à marchander sur tout achat, sauf sur la nourriture. Vérifiez toujours vos achats pour les erreurs de calcules et des ajouts aux factures. Le Maroc est un pays qui n’est vraiment pas cher et donc si vous payez les mêmes prix qu’en France, alors vous payez probablement trop cher.

LES CLASSIQUES

  • Belle et Berber 6b+ (300m): la voies d’échauffement près du Gite.
  • A boire ou je tu la chien 6c (250m): la montée dure et difficile en valent la peine, ce qui signifie beaucoup.
  • Canyon Apache 6c+ (280m) - Princess Msmrir 7a (150m): reliées entre elles, elles constituent une journée complète d’escalade de qualité.
  • Baraka7b/ 6c A0 (800m): Grande approche, grand itinéraire, grande descente. Escalade soutenue dans les 6 avec un seul ton difficile. Très populaire.
  • Zebda 7b+, Fat Guides 7b+, Sussro Berber 7b+ (300m): le trio de classiques plus courts voisins commence par un premier lancer intense suivi d'une superbe montée soutenue sur de grands rochers.
  • Rivieres Poupres 7b+ (600m): chaque emplacement est de classe mondiale. Le Taghia doit faire. La route Alex Honnold Soloed dans le cadre de sa formation à Free Solo.
  • Axe du Mal 7c+ (600m): son magnifique visage est de loin le plus beau mur de Taghia. Un superbe défi pour ceux qui sont à la hauteur.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rock + Run Newsletter

Bon de réduction de €5